Quoi ? qu'est ce qu'il a de bizarre mon titre ? Oh oui je sais j'étale ma culture, mais je vous en fait profiter c'est cool non ? en fait j'ai appris ça en faisant des recherches  sur la provenance de ces magnifiques petits coquillages que l'on peut trouver sur les plages en Corses mais aussi dans les pays tropicaux.

Il parait que ces petits copquillages sont magnifiques portés en bijoux et effectivement en regardant sur la toile certains sont vraiment jolis !

téléchargement

mais en plus il parait que ça porte chance ! pourquoi ? Allez je vous fait profiter de mes recherches....

L'expression Œil de Sainte Lucie, ou « œil de Vénus » ou encore « œil de la Vierge » (et même « œil de Shiva » : pour les espèces tropicales), désigne l'opercule minéralisé d'un mollusque notamment en Corse, où ils sont laissés par l' Astrée rugueuse : un mollusque  (mais aussi dans plusieurs pays tropicaux via d'autres espèces de la même famille.

 

bioux

 

Astrée rugueuse

Usage

En Corse, on les trouve sur les plages ou en plongée à faible profondeur. Il est utilisé comme pendentif et on lui prête des vertus de porte-bonheur. Les opercules des espèces des mers tropicales du genre Turbo,  sont beaucoup plus courantes et massives, et souvent commercialisés sous le nom de cats eye (« Œil de chat ») ou plus récemment Shiva's eye (« Œil de Shiva ») dans l'océan indien. Ces porte-bonheur exotiques sont reconnaissables à leur forme plus ronde, face opposée, très bombée, varie du brun au bleu en passant par le orangé ou le vert. Ces teintes se retrouvent dans la spirale.

 L’œil de Sainte Lucie ressemble grossièrement à un coquillage, plan sur un côté avec une spirale sur fond clair (couvert d'une cuticule brune sur un opercule frais), et bombé de l'autre avec le plus souvent (mais suivant les espèces) une tache orange ou verte sur fond blanc, pouvant ressembler à un œil. Cependant, l'objet est plein et non pas creux, ce qui le distingue à coup sûr de n'importe quelle coquille.

Suivant les espèces, la taille et les motifs de ces opercules sont variables ; chez certaines espèces tropicales ils peuvent atteindre la taille d'une petite assiette.

 

L'Oeil de Sainte Lucie : la légende :

saintelucie

C'est au IV ème siècle que naquit la légende de Ste Lucie : une jeune fille de la noblesse Syracuse qui obtint la guérison miraculeuse de sa mère atteinte d'une maladie incurable à force de prières répétées à la Vierge Marie.

Vouant un culte et une dévotion sans limites à cette dernière, elle s'arracha les yeux et les jeta à la mer pour ne pas être détournée de sa foi et éloigner ses prétendants.

Toute entière tournée vers la prière, elle réalisa bon nombre de miracles.

En réponse à cette dévotion, la Sainte Vierge lui rendit la vue et lui donna des yeux plus beaux et plus lumineux ("Ochji belli e lucenti").

L'opercule du coquillage nommé le "Turbo Rugueux" que l'on trouve sur les rivages méditerranéens symbolise les yeux de Ste Lucie. En porter un, éloigne, dit-on, le mauvais oeil et favorise la chance.

Il ne faudra pas le confondre avec l'opercule des mers chaudes (voir nos explications pour les différencier) qui bien souvent est proposé à sa place.

Il est à noter que l'on retrouve des variantes de ce symbolisme dans tout le bassin Méditerranéen et au-delà (notamment en Indonésie).

En Corse "l'oeil de Sainte Lucie" est considéré comme un porte-bonheur.

 

La légende de l'oeil de Shiva :

téléchargement (1)

Pourquuoi ce nom ? Et bien voici sa légende.... :

Le Dieu Shiva est le Dieu le plus vénéré de la mythologie hindoue. Il représente l’équilibre du monde mais aussi la destruction. Son troisième oeil a le pouvoir de foudroyer ce qu’il regarde, c’est pour cela que Shiva le garde toujours fermé.

Shiva décida un jour de marier l’Océan et la rivière Gange. Un enfant nommé Jalandhara naquit de cette union. Le matin de la naissance de Jalandhara, la mer se mit à bouillonner, le vent à souffler très fort et la terre à trembler. Les trois mondes semblaient reconnaître l’enfant.

Jalandhara se mit alors à courir sur les vagues, grimper sur la cîme des arbres, et brandit son poing menaçant vers le ciel en hurlant de toutes ses forces : « Un jour viendra où je prendrai possession des trois mondes, et je chasserai les Dieux de l’Univers ! »
En souhaitant devenir le maître de l’univers, l’enfant narguait les Dieux sans se soucier de la colère de ces derniers. Shiva, quant à lui, souriait, amusé par Jalandhara. Il regardait l’enfant grandir très vite et sans entrave, en développant une force gigantesque. Jalandhara s’amusait avec les volcans, domptait les lions et les éléphants, déplaçait d’énormes rochers d’un seul geste. Son désir de posséder les trois mondes était plus profond que l’océan, plus haut que les montagnes.

Une fois devenu adulte, grand et fort, il se maria. Peu de temps après, il déclencha une guerre d’une violence extrême. Il massacra les Dieux sans pitié les uns après les autres. Les rares survivants consultèrent Shiva, qui s’était tenu à l’écart de la bataille. Shiva leur conseilla de s’unir. « Jalandhara est si puissant qu’il peut vaincre chacun de vous individuellement ! Frères, unissez-vos pouvoirs en une seule et même arme terrible ». Les Dieux créèrent un amas d’énergie pure dans lequel chacun y déposa quelque chose. Vishnu ajouta sa colère, et Shiva y plongea les rayons de son troisième oeil. Cette énergie pure se transforma en masse brûlante : un disque de feu. Lorsque Jalandhara se rua sur Vishnu et sur les autres Dieux, Shiva lança immédiatement le disque de feu sur lui. La tête de Jalandhara fût tranchée net : il fut ainsi vaincu. Mais Shiva avait lancé le disque avec tellement de force que son troisième oeil était tombé.

Certains pensent que Shiva a volontairement perdu son oeil afin de donner le gage de sa puissance aux Hommes. Les petits coquillages dont je vous ai parlé au début de l’article sont le symbole de l’oeil du grand Dieu Shiva et de sa puissance protectrice.

Sachez que lorsque le tonnerre gronde derrière les nuages, il s’agit de la tête de Jalandhara que l’on entend rouler dans les Cieux…

 

Oeil de Shiva ou Oeil de saibte Lucie ?

L’oeil de Shiva est un opercule issu des mers chaudes tropicales que l’on trouve à profusion en Asie tandis que l’oeil de Sainte Lucie est l’opercule d’un coquillage bien précis : le "Turbo Rugueux de Méditerranée", plus rare et cantonné à la mer Méditerranée uniquement.

Bien sûr, la confusion est facile car ils se ressemblent beaucoup : malheureusement, vous risquez d’acheter un bijou en oeil de Shiva tout en croyant acheter une bague en oeil de Sainte Lucie puisque le nom n’est pas protégéet que certains commerçants sont peu scrupuleux... Pour savoir à quoi vous avez à faire, sachez que l’oeil de Shiva est de forme plutôt arrondie, qu’il est dans les tons marron, alors que l’oeil de Sainte Lucie est davantage allongé, il tendre vers l’orangé sur la spirale et le dos.