Le journal de Clo, notre famille expatriée à Djibouti

08 avril 2018

Djalelo

 

 Le campement écotouristique de Djalelo, situé à une 60aine de kms de la capitale peut accueillir jsuqu'à 20 personnes sur réservation, sur une aire protégée d'environ 4000 hectares. Il est construit et géré par les bénévoles de l'association Decan.

Les bénéfices sont directement réinvestis dans la protection de la vallée, riche d'une biodiversité étonnante même si près de la capitale.

On y trouve tout ce qu'il faut pour passer de beaux moments et y dormir...

 

L'excurtion a été organisée par le club photos dont fait parti Alex, (je m'y colle à mon tour à la rentrée ;) ) c'était l'occasion de découvrir ces lieux et d'aller faire un peu 

 

  

2018-04-06 15-55-36 2018-04-06 15-48-24

 

Arrivée de nos 5 véhicules à l'entrée de la zone protégée avec les véhicules, un peu de piste a bien amusé les filles, qui ont pu aussi voir quelques dromadaires déjà sur le chemin et des biquettes, .... le début de l'aventure, à ce moment là j'espère vraiment que les filles vont apprécier le séjour.... pas de mer...

Et va-ton voir beaucoup d'animaux ? Est-ce que je vais me faire attaquer par une araignée mutante ? un scorpion enragé ou une hyène sadique ???? Mais non, je ne vois pas ce qui vous interpelle ! ?  oui bon ok, j'en rajoute un petit peu....

 

Nous voilà au campement, on s'installe, les sacs dans notre toukoul, et les glacières dans la salle à manger commune. 

2018-04-06 16-06-26 

Salle à manger commune avec tables, chaises, et vaisselle à dispo c'est top.

 

 

2018-04-06 16-06-30

2018-04-06 16-06-36 2018-04-06 16-16-30

 

Ce sera chez nous pour le week-end ! 

 

 

2018-04-06 16-16-40 2018-04-06 16-16-48

 

 

 

Allez c'est parti pour une première petite randonnée, tout le monde prend son matos et c'est parti ! Pourvu qu'on ne voit pas que des cailloux ! 7

 

 

 2018-04-06 17-29-46

 

2018-04-06 17-52-19 

Je n'ai pas encore trouvé le nom de ce bel oiseau qui m'a valu beaucoup de mal pour réussir à le rendre en photo, j'ai du prendre des positions pas très glamours pour réussir à le prendre, et encore il n'a pas voulu prendre la pose, avec un le ciel en fond uni... pffff bon je ne peux pas vous dire ce que c'est comme oiseau, je dois poursuivre mes recherches, un jours je viendrais compléter... un jour...

 

2018-04-06 17-57-30

 

 

 

 Le soleil va se coucher il est temps de revenir vers le camp...

 2018-04-06 18-13-04

2018-04-06 18-14-48 

Oh ! petite surprise sur les petits murets prêt de nos toukouls, ils se laissent approcher relativement facilement, il y  en a pleins ! 

C'est un goundi : espèce de Rongeurs de la famille des Ctenodactylidae

2018-04-06 18-29-58

2018-04-06 18-34-53 2018-04-06 22-30-31

 

Le soir on a eu le droit au concert des ghekos qui ont chassés par la même occasion, là je n'ai pas pu zoomer, je n'avais que mon tel sur moi mais il est en train de manger son déjeuner .... on ne croirait pas comme ça mais c'est plutôt bruyant comme bestiole LOL

 

Le lendemain matin : réveillée par deux ghekos qui se chamaillaient... non mais je rêve ! LOL

2018-04-07 05-51-22 

Bon bein du coup on va profiter du spectacle...

2018-04-07 06-01-44

 

2018-04-07 07-10-37

2018-04-07 07-11-20

2018-04-07 07-12-31

 

Après un bon petit dej, deuxième rando....

2018-04-07 08-55-52

2018-04-07 08-57-08

 

2018-04-07 09-02-28

2018-04-07 09-08-49

2018-04-07 09-23-41 

Un troupezau d'âne qui s'est vite empressé de rejoindre une famille de nomade installée non loin de là ...

2018-04-07 09-26-57

2018-04-07 09-32-44

Le Flamboyant de la Mer Rouge : Delonix elata  Gamble, bel arbre de 8 à 10 m. de haut, très ornemental, connu en Abyssinie, Nubie, Erythrée, Somalie etc...

2018-04-07 09-38-39

2018-04-07 09-40-13

2018-04-07 09-40-16

Une tombe de type Galla

 

 

2018-04-07 09-41-10

2018-04-07 09-55-58

Des gazelles girafe ! 

 

 

2018-04-07 10-01-58

On a eu aussi la visite de deux petites chèvres bien sympatiques 

 

 

2018-04-07 10-06-03

On a pu voir pas mal de gazelle girafes.... c'est l'heure de manger...

 

2018-04-07 10-24-01

Spécimen observé à Djibouti dans la réserve de Djalelo Salt's dik-dik (Madoqua saltiana) : c'est une petite antilope trouvée dans les semi-déserts, les buissons et les fourrés dans la Corne de l'Afrique,  mais marginalement aussi dans le nord du Kenya et de l'est du Soudan.

2018-04-07 10-30-50

2018-04-07 10-32-33

A ùmon grand étonnement je bruit que fait le dik dik est assez halluciant ! faut que je vous trouve ça pour vous faire écouter, je croyais que mon voisin régler un truc sur son appareil photo... non non c'est le dik dik qui s'enfuyait Mdr

 

 

 

Voilà voilà, bref résumé de ce super week-end, j'en garde un peu pour la prochaine fois par ce que contre toute attente, je pensais que les filles n'aimeraient aps spécialement, il n'y a pas la mer, etc... et bien les deux ont dit unanimement que de tout ce qu'on a fait en nomado pour le moment c'est leur endroit préféré ! 

Posté par Clozoal à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 avril 2018

Visite de l'usine Coubèche

20180403_121114

 

Pour changer.... quoi ? vous avez deviné ? oui oui Céline nous a encore trouvé une super visite à faire, la visite de l’usine Coubèche où sont embouteillées les bouteilles de Crystal, Fanta, Sprite ou Coca Cola....

L'usine située près du port sur 28 000  m² , elle emploie plus de 600 personnes directement et compte pas loin de 3000 points de vente....

Les établissements Coubèche ont été fondés par Mohamed SALEH COUBECHE, l'un des premiers yéménites installé à O'bock en 1885 (ne coyez pas que j'ai retenu la date j'ai du aller la rechercher sur le site pour la minute historique 7). Transféré ensuite à Djibouti en 1893, l'activité au départ était l'avitaillement de navire...

 

Bon voilà ça c'est fait, maintenant faut s'équiper pour aller visiter la chaîne de mise en bouteilles des petites bouteilles de Chrystal.

Chaque jour une production différente, demain ce sera peut-être pour les bonbonnes d'eau....

Allez on y go !

 

20180403_092431

Audrey aide moi j'me tape l'affiche avec ma petite Charlotte LOL

 

 

20180403_092534

 

Merci copine je me sens moins seule ... pouce yes

 

 

 

 

 

20180403_092621 20180403_092638

Cette petite chose va devenir une bouteille, elle passe dans une soufflerie qui va transformer ce "tube" en petite bouteille d'eau....

La bouteille est alors remplie d'eau de mer, cette eau est filtrée, puis traitée, puis désalinisée par osmose inverse. 

Les bouteilles restent ainsi pendant 24 h avant de poursuivre leur parcours à l'étiquetage, ainsi que le tampon de la date et de l'heure, puis de la mise en packs.... une fois tout le processus terminée, elles sont mises sur palettes, filmées puis partent dans les divers points de vente.

Seules les canettes ne sont pas produites ici mais importées de l'usine Coca de France.

 

Une petite visite bien sympa, nous avons été très bien reçues, et on est même reparties avec un ou deux petits cadeaux ....

20180403_115226

Posté par Clozoal à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2018

Démonstration / initiation au tissage de panier

Ce matin avec le club nous avons passé la matinée dans les jardins de Radfan à Ambouli. Après la visite du jardin, nous nous sommes réunis autour d’un petit déjeuner éthiopien, et la famille d’Ali, le vendeur de panier, nous a initiés au tissage de paniers.

 

Allez, je vous emmène, vous me suivez ? 

IMG-20180314-WA0012

 

Les jardins d'Ambouli se situent derrière un petit muret qui ne paye pas de mine comme ça... jamais on ne soupçonnerai tant que nous ne nous y sommes pas aventurés, des jardins avec autant de verdure ! 

C'est l'oued Ambouli qui permet à ces jardins d'être irrigués. Plus souvent discrète, l'eau se transforme en véritable petit fleuve  si il y a une grosse pluie.(D'ailleurs il paraît que "oued" est un mot arabe qui veut dire "fleuve")

Tout le monde lance des"wouahhhh du vert ! "  : Et bien oui ça peut faire sourire, mais ici on voit plus de la poussière et des cailloux que des pots de fleurs et des arbres LOL

Allez on file visiter un peu le jardin d'Ali. Il faut savoir que dans les jardins d'Ambouli, c'est une zone divisée en petits jardins, donc ce que l'on voit chez Ali ne sera pas pareil chez les autres, j'espère avoir l'occasion d'en visiter d'autres et de partager avec d'autres autochtones. Ce sera forcément encore différents mais toujours enrichissant ; j'adoooore !

20180314_095820  20180314_095937 20180314_095856

 

20180314_100251 20180314_100321

20180314_100342

20180314_100447 20180314_100504

20180314_100601

20180314_100636 20180314_100649

20180314_100659

 

Ensuite nous avons pu assister à une petite démo de "comment tisser" la façon la plus basiquer hein, il y a plusieurs façons pour des rendus différents évidemment. Les feuilles utilisée pour tisser son des feuilles de "palmier doum" et les teintures sont soit naturelles, soit importées d'éthiopie.

20180314_103358

20180314_102538

20180314_101612

Pendant que certaines bossent, d'autre sont tranquillement dans les bras de morphée !  LOL trop mignon !

20180314_110658

Pour le petit déjeuner, la femme d'Ali (je suis désolée mais j'ai pas retenu son prénom oops) nous avait préparé des galettes éthiopiennes, une vraie petite tuerie ! 

20180314_130323 20180314_130331

 

 

 

 

Bon je vous laisse j'ai du taf qui mm'attends, j'ai ramené un peu de matière et de matos à la maison .... je crois que ça va finir en dessous de plat parce qu'avant de faire un panier..... 

Mdr

20180314_105158

Posté par Clozoal à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2018

RTD Djibouti

Ce matin c'était visite de Radiodiffusion Télévision Djibouti (RTD Djibouti). 

 

28575752_10211655944780319_126995016355417357_n

La radiodiffusion débute dans les années 50 à Djibouti, et c'est en 1964 qu'une station régionale est installée à Djibouti-ville., qquir ediffuse à ce moment là des émissions radio et télé françaises. Depuis le matériel a largement évolué, on a pu voir un petit musée des différentes machines utilisée au fil des ans pour la télé et la radio.

 

20180305_094554 

Puisnous aovns pu visiter la régie, les studios d'enregistrement, vu une petite partie d'une émission en directe à la radio.

 

Bon j'avoue on a passé des moments très sympas !: 'avoue que même si je n'aime pas me retrouver au devant de la scène, là c'etait plus fun, je savais qu'on ne passait pas à la télé et je me suis prise au jeu comme d'autre à me mettre à la place d'un journaliste ou autre et les copines ont immortalisé ces moments j'en ri encore....

Je vous épargne que comme à mon habitude, je veux passer inaperçue et je me vautre en beauté, comme par exemple quand je me glisse discrètement dans al salle de montage, je me faufilais et là paf ! plus de lumière  !  quel est le boulet qui  a éteint ? ah... bein c'est moi avec mon dos en passant un peu trop près du mur....

Quel est le boulet qui va s'assoir discrètement sur le tabouret près des gens interviewés ... et là au moment de s'assoir, le tabouret s'affaisse lentement, c'est comme ça que je me retrouve limite avec le menton sur la table ? hein /L pour passer discrètement je vous le donne dans le mille je me suis un chouille plantée 

 

20180305_100040 

received_2133470020214353

Bon ce qu'on retiendra de l'histoire c'est que dans tout ça on a fait une découverte avec Audrey, et bien en allant voir le studio d'enregistrement, on a vu le mobilier de chaque émission et là on nous annonce que nous regardons le mobilier de "la reine du shopping à Djibouti"  !  Quoi ? il existe les reines du shopping à djibouti ? Un peu plus tard nous avons eu l'opportunité de rencontrer Mahado, qui n'est autre que la responsables des émissions féminines et entre entre de la fameuse émission. Une bien jolie rencontre avec une femme passionnée, très dynamique c'est le moins qu'on puisse dire ! 

On a finit par une petite interview (pourtant j'avais dit je reste derrière, je veux pas qu'on me voit oops) 

Je ne sais pas quand le reportage sera diffusé ni si il le sera un jour, et si je le verrai un jour mais si jamais j'en ai trace, juste pour le fun j'essaierai de le mettre là, s'il n'y a rien c'est pas bien grave j'ai trouvé cette viste très interressente, et on a rencontré des gens disponibles, accueillants et passionnés pour la plupart. Un grand merci à eux ! 

 

20180305_111022

 

 

20180305_111042 

 

Edit : la vidéo du journal et le reportage est à 23 min 37 s...

 

 

 

Posté par Clozoal à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2018

En allant au Mall...

C'est aussi ça Djibouti, tu vas te ballader au Mall, et oui les boutiques à l'intérieur ouvrent au fur et à mesure... et sur la route, enfin en bord de route, tu croise un éleveur et sson troupeau de dromadaire. 
J'ai demandé l'autorisation de e prendre en photo c'etait trop sympa comme rencontre :)

 

2018-02-21 11-02-43

2018-02-21 11-01-55 2018-02-21 11-02-50

2018-02-21 11-03-02 2018-02-21 11-03-06

Posté par Clozoal à 14:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


13 février 2018

Balbala, Blockhaus et phare

Quartier de la ville de Djibouti, Balbala est situé à l'ouest de l'oued Ambouli.



Entre 24 et 34 le phare d'Hayyâbléï

2018-02-13 10-28-25              2018-02-13 10-35-15

2018-02-13 10-40-12 2018-02-13 10-40-17

2018-02-13 10-40-43

Guerre des postes de 35 à 45 entre Italiens et Français:

Dans la partie la plus haute de Balbala, là où s'élèvent maintenant des réservoirs d'eau on observe les anciennes fortifications construites par les Français, et particulièrement par le général Le Gentilhomme, en 1938 avant la deuxième guerre mondiale, lorsqu'ils craignaient l'invasion des Italiens qui occupaient l'Erythrée, l'Ethiopie et la Somalie et projetaient d'occuper la Côte Française des Somalis pour former un vaste empire italien de l'Afrique orientale. On peut voir d'autres traces de ces fortifications sur la route qui mène à Doralé et aussi à l'entrée de la ville d'Ali Sabieh. 

 Les Italiens veulent faire la guerre contre la France, début 1938, ne pouvant prendre possession de toute la ligne de chemin de fer, les Italiens décidèrent de neutraliser Djibouti en rendant le port et la ligne inutiles par la construction de routes goudronnées reliant Assab et Massaoua à Addis-Abeba. Les travaux furent menés avec rapidité et les effets ne se firent pas attendre: de 700 tonnes par jour, le transit tomba à 300. Le chômage s'installa, l'Afrique Orientale et le Chemin de Fer commencèrent à débaucher. Djibouti avait cessé d'être le seul débouché de l'Éthiopie sur la mer.

A Paris, le gouvernement avait répliqué aux revendications italiennes par une fin de non-recevoir et organisé la défense de la C. F S en envoyant à Djibouti 4000 hommes de troupe dont de nombreux "Tirailleurs Sénégalais", 2 navires de guerre et une escadrille de Potez. Ces forces étaient dirigées par le général Le Gentilhomme. Celui-ci fit creuser des fossés anti chars autour et dans la ville, édifier des casemates et blockhaus à Ambouli (1938 et 39 ?), Doralé, creuser des galeries dans les collines à Farah-Had, Ali-Sabieh et Dikhil.
Les menaces de guerre atteignaient Djibouti.

A la déclaration de guerre franco-italienne, les Italiens n'attaquèrent pas. Il leur semblait inutile de se battre pour acquérir une colonie qui devait leur tomber dans la main dès la signature de l'armistice. On se mit d'accord finalement autour d'un statu-quo. Les Anglais, soucieux d'empêcher toute possibilité de ravitaillement aux Italiens par le port et le Chemin de Fer, instaurèrent un blocus maritime des côtes. Djibouti entrait dans la période la plus affreuse de son histoire - le blocus (le Karmi-i) - durant laquelle tout était remis en question. Vidée de la majeure partie de ses habitants, son port exsangue, son chemin de fer coupé, la ville était en état de siège, livrée aux militaires, son approvisionnement interrompu, sa population affamée et  On rentre dans la période de contrebande.

1940, les gens meurent de faim à Tadjourah et à Obock.Dans le nord, les gens marqués par cette période noire gardent les chèvres chez eux (activitée oubliée aujourd'hui) et ce sont juré de les garder pour ne pplus mourrir de faim

Tellement affamés à cette période qu'ils mangaient les graines d'acacias

 "Balbala" naît en 1978 (déformation du mot barbelais) 

Balbala a d'abord été un bidonville Initialement en bois et taule ondulée jusqu'à l'indépendance de Djibouti en 1977, il est plusieurs fois détruit et reconstruit. Il devient ensuite le quartier des nouveaux urbains, issus de l'exode rural. Des droits de construction sont peu à peu cédés aux occupants, et le quartier acquiert des caractéristiques urbaines, avec des constructions en dur, puis des écoles et autres services. D'autres quartiers deviennent ensuite le symbole de l'habitat précaire et informel, PK12, Hayabeley, puis PK20.

 

2018-02-13 09-05-48 2018-02-13 09-13-24

2018-02-13 09-14-08 2018-02-13 09-39-40

2018-02-13 09-53-36 2018-02-13 09-54-16

2018-02-13 09-54-31 

2018-02-13 10-04-20

2018-02-13 11-45-42

Posté par Clozoal à 18:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 février 2018

Les gares de Djibouti

Toujours avec le Club loisirs et Découvertes, j'ai pu visiter hier l'ancienne Gare de djibouti qui se situe dans la ville, sur le plateau du Serpent, puis nous nous sommes rendus à la nouvelle gare, la gare de Nagad.

 

Un petit peu d'histoire pour placer le contexte :

L'empereur Ménélik II, pour désenclaver l'éthiopie, projette de créer une ligne de chemin de fer qui relie Djibouti à l'Ethiopie. Ainsi, il accorde à Alfred Ilg, un ingénieur suisse, la concession d'un chemin de fer. En 1894, la Compagnie impériale éthiopienne (CIE) est créée? Cette dernière, pour des raisons financières, déposa le bilan en 1907. Les travaux d'extension furent achevés par la compagnie du chemin de fer franco-éthiopien (SFE) qui commença, en 1917, l'éxploitation commerciale de la ligne. Durant l'occupation, les constructions de nouvelles lignes, initiées par les Italiens, avortent en raison de la victorieuse opposition des Ethiopiens à la domination coloniale. C'est au tour des Britanniques de reprendre temporairement entre 1941 et 1946, l'exploitation du chemin de fer. En 1959, la France signe avec l'Ethiopie une concession allant jusqu'au 31 décembre 2016. Par l'évènement, elle accorde à l'Ethiopie des facilités dans le port de Djibouti pour tout le trafic transitant par chemin de fer.

L'indépendance en 1977, du Territoire Français des Afars et des Issas, qui devient la république de Djibouti, changea la donne. La compagnie du chemin de fer djibouto-éthiopien (CDE) remplace la CFE et devient un établissement public binational. En 1981, un traité de copropriété est signé pour une durée de 50 ans entre les deux gouvernements, qui s'attelent à moderniser et à rendre la ligne Addis-Abeba au nouveau port de Doraleh et à Djibouti-ville, est actuellement en phase de réalisation.

Source : "Djibouti" de Roukiya Osman.

 

  

2018-01-31 08-36-24

2018-01-31 08-36-57 2018-01-31 08-40-06

2018-01-31 08-43-59 2018-01-31 08-45-50

2018-01-31 08-46-20 2018-01-31 08-47-10

2018-01-31 08-47-53 2018-01-31 08-48-42

2018-01-31 08-49-00 2018-01-31 08-50-10

2018-01-31 08-50-49 2018-01-31 08-51-37

Seulement l'ancienne gare a ses limites, notament elle ne peut permettre le transport de charges trop lourdes, car les matériaux qui avaient été utilisés, ne permettait pas de transporter des charges trop lourdes. Il fallait donc construire une nouvelle gare. 

Puis nous nous sommes rendus à la nouvelle gare : 

 

Capture

Le directeur général de la Société Djiboutienne des Chemins des Fer (SDCF), est M.Mahamoud Robleh Dabar.

La nouvelle gare de Nagad a été construite par la China Civil engineering Construction Corporation(CCECC) qui a mené les travaux et la banque d’import-export Exim Bank qui a financé à hauteur de 4 milliards de dollars.

 Le projet de nouvelles gares a pour objectif d’offrir de nouveaux espaces d’accueil et de services aux voyageurs, mais aussi d’articuler les marchandises de manière plus fluide et efficace. 

 

2018-01-31 09-55-50

2018-01-31 10-10-10 2018-01-31 10-10-14

2018-01-31 10-14-57 2018-01-31 10-15-23

 

Posté par Clozoal à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le lac Assal

Hier après midi on a décidé d'aller au Lac Assal, c'est parti pour une nouvelle découverte, j'en ai tellement entendu parler et j'avais envie de le voir rapidement car je pense que ce ne sera plus pareil d'ici quelques années...

La route qui mène au lac Assal nous fait traverser quelques campements. On peut y croiser quelques dromadaires, des ouvriers du sel (les sauniers) parfois quelques camions transportant 'l"or blanc". Il y a moins d'ouvriers qu'avant mais la fameuse "caravane de sel" décrite dans la littérature, de voyage serait toujours existante....

 

2018-01-31 11-43-58

2018-01-31 12-00-26 2018-01-31 12-01-12

2018-01-31 12-33-11 2018-01-31 12-41-30

  

La lac se situe à 107kms exactement de Djibouti, il s'étende sur 20 km de long et 10 km de large. Il est le 3ème lac salé du monde après la Mer Morte et le lac Tibériade

Une merveille qui se situe à -157 m sous le niveau de la mer, au point le plus bas du continent africain et le troisième plus bas au monde). Sa profondeur est estimée à 20 m.

Son eau est 10 fois plus concentrée en sel que celle de la mer : 340 gr par litre. Elle dépose son excès de sodium en rive ouest du lac, créant ainsi une banquise qui atteindrait une épaisseur de  60m par endroits !!! 

Ainsi le lac créé 6 nouveaux millions de tonnes de sel. Malheureusement il ne peut-être consommé tel quel car il n'est pas assez iodé, il faut donc le traiter au préalable et ce traitement est assez coûteux 

 

2018-01-31 13-39-28

2018-01-31 15-33-32

2018-01-31 15-35-07

 

Ça craque sous les pieds, des sensations qu'on n'a jamais eues ailleurs, il y avait un vent de fou, mais il y régnait une atmosphère très paisible, c'était juste merveilleux à voir.

2018-01-31 15-35-19 2018-01-31 15-39-40

 

Le sel est extrait de l'énorme saline depuis des siècles, il est emporté à dos de chameau jusqu'ax contreforts des montagnes d'Ethiopie, puis ce sont des caravanes d'ânes qui le conduisent plus loin sur les hauteurs. Le sel a deux usages : la consommation mais aussi l'échange. Pendant longtemps le sel a servit de monnaie (amole), cette pratique a disparu avec l'arrivée des pièces d'argent et d'or puis de la monnaie en billets.

Avant d'atteindre le Lac, on peut faire une halte par un petit cirque au fond duquel se trouve une mare, les filles et moi nous sommes amusées à tramper nos pieds et plein de petits poissons sont venus. On a eu droit à une petite séance de "fish pédicure" gratuite Mdr

La couleur verte de l'eau est surprenante et elle est alimentée un peu plus loin par une source d'eau chaude : celle -ci atteint les 90°C. Impressionnant !

Et dire qu'il n'y a pas l'eau chaude dans les logements à Djibouti  et qu'ici il y a de l'eau bouillante

2018-01-31 14-34-59 2018-01-31 14-36-09

2018-01-31 14-37-26 2018-01-31 16-53-58

2018-01-31 16-47-40 

 

Un contraste impressionnant entre ces images du lac si claires, qu'on en seraient éblouis et les paysages lunaires, recouverts de pierres sombres, mais à l'atmoshère si mystérieuse...

2018-01-31 14-32-31

 

Posté par Clozoal à 09:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 janvier 2018

Petit nomado sur le site de Ras Korali

Une petit nomado d'une journée et une nuit sur un site magnifique, le site de Ras Korali. A 1 h environ de bateau de djibouti.

 

Départ en bateau assez tôt le matin pour pouvoir profiter de la journée. En chemin on a pêché quelques poissons, en l'occurence là des bonite (de la famille du thon) que Fabrice nous a cuisiné pour le midi en salade Hawaïenne, un régal ! 

Puis en passant le long de la plage 'd'Arta, nous avons fait une rencontre inoubliable, on arrive en fin de saison alors ce n'etait pas certain qu'on en croise mais à tout hasard nous avons scruté les eaux à l'affût de voir passer un aileron .... Oui ! en voilà un ! et là il est tant de mettre les palmes, le masque et le tuba et d'attendre le feu vert pour sauter du bateau, rencontrer ce géant des mers...

 

2018-01-26 07-49-01 2018-01-26 08-25-05

 

  

 

2018-01-26 08-47-42 2018-01-26 08-51-44

Il y a encore quelques jours je racontais autour de moi que je sais oh combien je ne suis pas très courageuse et d'autant plus que je ne suis pas un poisson dans l'eau loin de là, j'étais persuadée que le moment venue, je rebrousserai chemin et refuserait d'aller dans l'eau devant un si gros poisson... Et bien que nenni ! la curiosité et l'euphorie de cette éventuelle rencontre, je n'ai pas réfléchit, prête sur le bateau pour sauter, me voici à me lancer (avec ma frite sous le bras faut pas déconner non plus MDR) dans l'eau (même pas froid tellement c'était le cadet de mes soucis) vite je passe la tête vers le fond et là..... THE moment ! il est là...... tranquille, il ondule paisiblement.... on ne peut qu'admirer sa majesté se prélasser dans la mer..... vite on palme comme des malades parce que mine de rien lui il a l'air paisible mais c'est qu'il avance vite le bougre ! (j'ai encore souvenir de ce moment, mes cuisses encore à l'heure actuelle s'en souviennent LOL). Finalement il nous distance facilement, on s'accroche au bateau et Fabrice nous balade doucement jusqu'au prochain top.

vlcsnap-error822 vlcsnap-error340

vlcsnap-error449 vlcsnap-error684

En voilà un autre ! Hop c'est reparti et là le spectacle est tout aussi spectaculaire, il est accompagné d'une multitude de poissons, à l'avant et quelques un plus gros sous ses nageoires.

C'est juste MAGIQUE !  je n'en revient pas encore aujourd'hui, je regarde encore et encore le film et les photos, mais si c'est vrai, je peux le dire maintenant, j'ai osé, j'ai nagé avec les requins baleine ! 

On remonte sur le bateau, encore ébahit de cette rencontre extraordinaire. Emmy n'a pas osé sauter mais elle a profité du spectacle du bateau, comme il se nourrissait il se balade en surface la plupart du temps...

Dans toute cette euphorie, j'ai quand même eu la visite d'un petit crabe nageur qui me suivait, et moi je le repoussais, trop peur qu'il vienne me pincer mdr... mais c'est trop drôle de les voir nager ! 

Bon c'est pas le tout mais la journée continue, on continue notre chemin pour se rendre sur une plage et installer notre petit campement pour la journée et la nuit...

2018-01-26 16-22-14

 

Bon allez c'est l'"heure de l'apéro, on est pas bien là quand même pour se remettre de toutes ces émotions ?

2018-01-26 12-30-19

...puis repas, on goûte la salade Hawaïenne avec la bonite pêchée du matin.  

2018-01-26 12-04-10 2018-01-26 15-51-24

 

 

Et si on partait faire un peu de PMT pendant que d'autres repartent pêcher et d'autres encore emmènent les enfants faire de la bouée tractée !

Là aussi on en a pris plein les yeux et j'ai enfin rencontré une belle tortue depuis le temps que j'en avait envie ! On a aussi rencontré vers le tombant des une ou deux rascasse, j'ai aperçu une murène à tête jaune, des mérous, une raie pastenague à pointe bleue, et encore d'autres espèces, dont je cherche encore le nom, (je continue de fouiller le lire que j'ai offert à Alex à Noël, finalement je crois que je le feuillette encore plus que lui :p

2018-01-26 17-19-00 2018-01-26 17-19-05

2018-01-26 17-25-16 vlcsnap-error028 

vlcsnap-error028b vlcsnap-error039

vlcsnap-error160 vlcsnap-error413

 vlcsnap-error103 vlcsnap-error236

 

 

 Bon une bonne petite soirée ensuite, et pour finir, une petite nuit à la belle étoile, dans les lits de campement avec la moustiquaire, on était eu top c'etait magnifique ! Puis nous sommes rentrées très tôt le matin ce qui nous a permi de tout ranger tranquillement et de se reposera avant d'attaquer une nouvelle semaine.... Emmy a piloté e bateau avec Fabrice, elle était aux anges. 

 

2018-01-27 05-53-14

 

2018-01-27 06-25-09 2018-01-27 06-33-25

2018-01-27 06-35-50 2018-01-27 06-48-28

2018-01-27 07-24-04

 

Merci les amis on a passé des moment inoubliables, c'était top ! 

 

 

 

Posté par Clozoal à 09:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 janvier 2018

Journée sur Maskali

Journée tranquille sur l'île de Maskali, ça fait du bein de s'éloigner le week-end quand même de la ville et de passer une journée sur les îles, profiter de ces magniqfiques endroit que nous offrent les alentours de Djibouti.
Ca se passe de commentaires cette fois-ci, je vous laisse regarder les photos....

 

2018-01-20 09-20-37 2018-01-20 09-20-44

 

 

Première fois qu'on voit autant de dauphins à la fois c'était incryable ! je n'ai pas réussis à les prendre en photo mais la vidéo que j'ai mise sur FB permet de se rendre compte du nombre il y en avait une vingtaine facile m! c'était magique ! 

A l'ocasion je rajouterai des vidéo dans les articles déjà parus dès que j'ai trouvé comment faire et un peu de temps parce que mine de rien ici ça aussi ça prend du temps à charger pfff

 

2018-01-20 09-53-30

 

 

 

 

2018-01-20 10-18-45 2018-01-20 10-19-23

 2018-01-20 10-59-25

2018-01-20 10-20-37 2018-01-20 11-37-11 2018-01-20 11-50-49 2018-01-20 11-59-20 2018-01-20 12-43-43

 

2018-01-20 14-57-30

2018-01-20 15-13-11 2018-01-20 15-16-58

2018-01-20 15-19-30 2018-01-20 15-21-34

 

 

2018-01-20 15-25-49 2018-01-20 15-31-24

2018-01-20 15-53-34 2018-01-20 15-54-14

2018-01-20 15-55-38

 

 

 

Emmy a découvert le paddle, je crois qu'on est bons pour entendre "j'aimerai bien qu'on en ait un nous aussi LOL....

2018-01-20 15-58-20 2018-01-20 15-58-32

2018-01-20 16-01-09

2018-01-20 16-02-51

2018-01-20 16-27-23 2018-01-20 16-56-52

2018-01-20 16-58-48 2018-01-20 16-58-57

 

Merci Vincent pour cette magnifique journée ! 

 

Posté par Clozoal à 09:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]